Prochaine ouverture du 18e édition du Jardin des Arts à Châteaubourg

Exposition publié le 27/06/20 1:21 dans Culture par Agnieszka Misiura pour ABP

Les oeuvres s’installent dans le parc d’Ar Milin'(moulin en breton) et dans la ville de Châteaubourg (35)…

À partir du 1er juillet jusqu'au 1 novembre 2020 vous êtes invités à une promenade intemporelle et culturelle, avec cinq nouveaux artistes plasticiens.

Découvrez les cinq artistes sélectionnés pour la 18e édition de Jardin des Arts.

Saule, métal, bois, textile, acier corten… une vingtaine d’œuvres pour cette visite au cœur du jardin d’Ar Milin’. Les Entrepreneurs Mécènes organisent depuis 2003 cette exposition grand public.

Des œuvres d’inspiration poétique

Fidèle à sa ligne conductrice, l’exposition #18 est éclectique et protéiforme. Les œuvres exposées ou installées lors de résidences permettent d’explorer la richesse du vivant, la pureté de l’organique et la puissance des éléments. Cinq univers avec des idées inhérentes au temps, au voyage, à la mémoire, à la dualité.

Qu’il soit question de matière, de mouvement, de fragilité, de cycle, de plénitude… la féerie s’invite dans les jardins. Éphémères ou pérennes, les installations interrogent de manière durable nos vies, pour nous proposer des voyages multiples.

5 artistes, 5 sensibilités, 5 matières

Avec Percée, Simon Augade façonne un mikado géant de lignes croisées et saillantes. En son centre, une mire, perspective visuelle forte, crée une opposition où se confrontent les obliques.

Autre installation, Francis Benincà plante 1000 fleurs de coquelicots de métal pour une œuvre poétique.

Odile de Frayssinet expose, quant à elle, des œuvres hybrides textiles et des barques pour explorer les notions de voyage, de migration, de passage…

Christian Hirlay, fasciné par le mouvement, mène ses explorations graphiques en se laissant porter par la force du vivant. Sous ses mains l’acier se tord, se martèle, se polit, s’oxyde, se chauffe, part en fusion.

Il est arrivé entouré de ses poulains, lièvres et autre minotaure. Ses sculptures monumentales en acier jalonneront la ville à travers un parcours féerique.

Pour le sculpteur, l’acier peut offrir la délicatesse d’un découpage en papier, il tolère l’exposition à tous les temps, il est le roi des paradoxes. Ce matériau dur, coupant, froid, peut se laisser approcher de manière étonnante et très complice finalement. Il se tord, se martèle, se polit, s’oxyde, se chauffe, part en fusion... aucun état ne lui est étranger. L’on peut s’y perdre et l’idée me plaît. Je laisse le hasard à l’œuvre. Les possibilités inhérentes au métal me permettent d’explorer la richesse du vivant, la puissance de l’organique.

Enfin, le travail de Félix Valdelièvre, basé sur la déstructuration d’un volume de forme oblongue, donne de la légèreté à une matière supposée pesante, apporte du mouvement à la rigidité !

Depuis 2005, les ateliers artistiques et pédagogiques pratiqués à l’année avec des artistes plasticiennes, permettent d’exposer les créations de 6 écoles, les élèves sont aux côtés des artistes professionnels. La Mairie de Châteaubourg poursuit l’aventure démarrée en 2015, en exposant un artiste dans les espaces de la ville.

De la poésie et de la féerie, pour mieux vous évader ou vous interroger.

Laissez-vous emporter, le hasard et votre curiosité feront le reste.

INFORMATIONS PRATIQUES:

Jardin des Arts, Entrée libre, et gratuite, tous les jours. Nocturnes jusqu’à minuit.

Parc d’Ar Milin’, 30 rue de Paris, 35220 Châteaubourg (Axe Paris- Rennes).


Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 9 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.