Peuple breton : ton existence est-elle menacée ? Un projet pervers et démoniaque dénommé « Horizon »

Communiqué de presse publié le 8/09/22 18:53 dans Politique par Michel LEGUERET pour Alliance+Souverainiste+Bretonne"> Alliance Souverainiste Bretonne

p

CALLAC

Peuple breton : ton existence est-elle menacée ?

Un projet pervers et démoniaque dénommé « Horizon ».

Le petit bourg de Callac en Centre-Bretagne et pays bretonnant est depuis plusieurs mois l’objet de convoitise. En effet, avec une population en constante diminution, le petit bourg breton a attiré depuis plusieurs années un fort pourcentage de Britanniques.

Si le Centre-Bretagne attire aujourd’hui de nouvelles populations, c’est que le prix de l’immobilier reste encore très abordable par rapport au littoral breton. Les conséquences sont indéniables : modification de la population et véritable obstacle pour la jeunesse bretonne de s’installer sur sa propre terre.

Mais depuis quelque temps, de vieux projets resurgissent, des projets funestes afin de « repeupler la Bretagne » ! Déjà, dans les années 1970, une association avait émis le souhait de faire venir un nombre important de migrants en Bretagne afin de dynamiser et repeupler notre vieille terre celtique. Aujourd’hui, c’est un nouveau projet dont l’ambition est d’installer durablement dans ce petit bourg de Bretagne une population extra-européenne, une centaine de migrants. Ce funeste projet est financé par un fonds de dotation privé « Merci » et créé par une très riche famille d’entrepreneurs français, la famille Cohen. Cette famille veut nous imposer son plan pervers et démoniaque intitulé « Horizon », propose 75 emplois vacants dans les domaines de l’agriculture ou du commerce alors que le taux de chômage (18%) est considérable dans la commune. Comme par miracle des sommes importantes vont être à disposition ! Ces millions d’euros ne pourraient-ils pas être investis autrement que dans l’accueil d’une nouvelle population étrangère qui va amener sa culture, ses traditions, ses mœurs… sa religion et qui va déstructurer complètement la vie locale bretonne, surtout au vu du nombre de personnes dont il est question.

Nous ne devons pas être dupes quant à la philanthropie de la famille Cohen. La démarche est limpide et une nouvelle forme de colonisation de la Bretagne est en marche ! C’est l’existence même du peuple breton qui est en jeu.

Si la question migratoire (européenne et extra-européenne) en Bretagne doit être traitée avec bon sens et humanité, elle doit également l’être avec réalisme, de façon ferme et drastique. L’immigration est une composante structurelle de la société occidentale, il faut donc en soigner les causes, pas seulement les effets.

Un peuple sans souveraineté est un peuple menacé dans son existence.


Vos commentaires :
Goldored
Lundi 3 octobre 2022
Il me semblait que la peur des étrangers était étrangères aux Bretons, eux-mêmes si souvent étrangers...
Les Franco-Breton - dont je suis - même profondément attachés à leur Bretagne celtique ou gallo trouvent-ils grâce à vos yeux ?
3
Ronan Courtial
Lundi 3 octobre 2022
En Bretagne, franco-Breton cela n'existe pas. Soit nous sommes Bretons, héritiers de sang ou de coeur. de Nevenoe, Cadoudal ou encore Guy Vissault; soit nous sommes les héritiers des égorgeurs de 93 ou de Duguesclin traître à la Nation et au Peuple Breton. Quant à la Bretagne, il n'y a qu'une Bretagne de Ouessant à Clisson. La tendresse pour l'Armorique conquise par César ou le remplacement de la Culture Bretonne par le wolof engendrent des gaulois soumis pas des Bretons orgueilleux!
3
Kerbarh
Lundi 3 octobre 2022
Il faut les accueillir bras ouverts et leur enseigner obligatoirement pendant 2 ans , l’histoire, la langue et la culture bretonne. Puis exiger de l’état qu’il aide de la même façon les artisans et agriculteurs bretons .
1
Rhys
Lundi 3 octobre 2022
@Goldored

Peur ? Vous feriez mieux d'avoir peur en l’occurrence car cette crainte-là n'est que du pur bon sens dont semblent complètement dépourvues les bonnes âmes accueillantes et inclusives.

Vous trouverez sur internet des reportages où les journalistes nous font partager le quotidien de vieilles personnes ayant décidé, malgré leur âge, de quitter le quartier, la ville, la région où elles ont toujours vécu. Ces vieux ont la particularité d'être les derniers représentants de leur communauté dans un milieu complètement grand remplacé. Ont-ils peur ? Même pas ! Se sent-ils menacés ? Non, ils s'entendent bien avec les autres, les voisins sont sympathiques, etc. Mais alors, pourquoi partir à 90 ans ? Réponse : plus rien ne nous relie à notre enfance, toute référence à ce qui faisait notre vie a disparu, nous ne sommes plus chez nous, sur la terre de nos aïeux, nous vivons dans un pays étranger, une culture qui n'est plus la nôtre. Alors, nous avons décidé de finir nos jours quelque part où nous pourrons retrouver un peu du monde qui était le nôtre.
Un de mes amis me disait en substance la même chose, mais lui n'a pas attendu d'être vieux pour fuir. Vivant en région parisienne dans un coin où on comptait les européens de souche, il n'avait pas peur lui non plus. Tout se passait bien, il ne s'est même étonnamment jamais senti menacé malgré un environnement plus que douteux - peut-être a-t-il eu de la chance -, mais il est parti malgré tout. Pourquoi ? Pour les mêmes raisons ! Il ne vivait plus en France. C'est tout.

Et c'est ce qui est en train d'arriver à notre pauvre Bretagne. Le gauchisme est une maladie mentale.

2
Kerbarh
Lundi 3 octobre 2022
Il faut les accueillir bras ouverts et leur enseigner obligatoirement pendant 2 ans , l’histoire, la langue et la culture bretonne. Puis exiger de l’état qu’il aide de la même façon les artisans et agriculteurs bretons .
0
Per Manac'h
Lundi 3 octobre 2022
L’État français utilise ce phénomène migratoire, avec le déplacement de ces populations étrangères et extra-européennes, et déstabilise ainsi l’homogénéité ethnique du peuple breton. Il le fait régulièrement et dans certaines grandes villes bretonnes aujourd’hui on ne sait plus très bien dans quelle partie du monde nous nous trouvons !
Il n’y a pas si longtemps encore on déplaçait les populations (régimes communistes), aujourd’hui la façon de faire est différente, plus anodine, plus sournoise mais toute aussi efficace. Ce qui est incompréhensible c’est que certains militants bretons acceptent ce procédé mortifère qui menace l’existence même du peuple breton, peuple dont ils se réfèrent et prétendent défendre l’identité !
De tout temps les déplacements de population ont marqué l’histoire, mais accomplis à l’intérieur d’un vaste ensemble ethno-culturel relativement homogène, ils n’ont jamais affecté la cohésion, ni mis en péril les caractères communs des peuples. La présence de plus en plus massive, en Europe, de populations immigrées extra-européennes est en fait le produit d’un certain système idéologique négateur des spécificités. Il faut également remarquer qu’une immigration massive, comme nous le constatons actuellement, devient obligatoirement une colonisation !
Il nous appartient donc de refuser ce qui devient une invasion démographique. Les problèmes liés à cette immigration extra-européenne en Bretagne appellent une solution idéologique favorable à la cause des peuples. Les irresponsables qui prônent la fusion des peuples par idéologie mondialiste font le jeu des puissances d’argent et de la haute finance cosmopolite. Leur ardeur humanitaire masque en fait leurs véritables motivations.
6
Goldored
Lundi 3 octobre 2022
J'ai l'impression de devoir m'excuser de n'être pas raciste et xénophobe...
Et d'avoir une mère française - Bourguignonne - et une famille bretonne depuis le 16e... Dois-je quitter la Bretagne ?
Ne suis-je pas assez «orgueilleux» et fier à bras ?
Il me semblait que Du Guesclin, né à Broons était Breton... Je crois que vous choisissez vos Bretons...
C'est du fait de ce choix, de cette hémiplégie dans le regard que vous portez à votre héritage qu'on reconnaît ce mal qui freine l'indépendance de la nation bretonne.

Si le gauchisme est une maladie mentale - ce qui reste à démontrer, car c'est ainsi énoncer par des fachos dont on se souvient de l'héritage qu'ils nous ont laissé et dont il serait malhonnête de dire qu'il est l'"exemple d'une saine santé mentale ! -, le racisme est la putréfaction de l'âme.

3
Alter Écho & Ego machin
Lundi 3 octobre 2022
Goldoraide je n’avais pas l’intention de répliquer à vos commentaires mais finalement je n’ai pu m’empêcher. Oui je sais dans votre famille idéologique, l’on dit souvent: « Un homme ça doit s’empêcher ! ». Mais pas sûr qu’il passe la modération, ce commentaire.

«« C'est du fait de ce choix, de cette hémiplégie dans le regard que vous portez à votre héritage qu'on reconnaît ce mal qui freine l'indépendance de la nation bretonne. »». Écrivez-vous !
Donc pas d’autres responsables ? Ni responsabilités autres que celles des Bretons sur les massacres irréversibles, d’hommes et de civilisation, culture, économie, avenir? NON ?

À la lecture de vos deux commentaires je ne vois rien qui me fasse penser que vous soyez vraiment Breton ! Que cela soit d’un parent ou de deux ! Ce qui d’ailleurs est totalement sans intérêt dans la mesure où cela ne se limiterait qu’à être un ou deux natifs opposés ou indifférents à la situation bretonne! Ce qui en plus me permettrait de comprendre encore mieux votre forme dialectique ! De mettre en doute votre « profond attachement » etc, …

Dans vos commentaires vous réduisez le sentiment et la réaction éventuels de Bretons comme une « peur » infantile, de pauvres arriérés, et non comme une prise de conscience réactive sur une situation pouvant avoir des conséquences graves pour « notre (?) » pays, et engendrant dans des esprits sains, des formes plus ou moins affirmées d’opposition à des processus de néantisation par un état scélérat, aidé par et autres élus locaux en perdition, se mettant au service d’une structure privée animée possiblement de justifications humanistes,! Ce qui demande encore à être prouvé ?

Rien de votre discours, confortable donc, de ce que vous écrivez ne sert la BRETAGNE ! Ne participe à son sauvetage ! Rien ne sert les Bretons ! Bien au contraire, seulement toutes les « facilités idéologiques » des millions de fois débitées par ailleurs sont là, bagage pour troupeau écervelé qui n’a pour exister intellectuellement qu’un pré-mâché pour édenté cérébral, pour le coup peureux et mutant en lâcheté bien pensante par effet de masse sécurisant. Je vous rassure je généralise outrageusement !

Mais surtout, par pitié, vous ne devriez pas vous excusez (c’est plus facile de s’excuser soi-même), de n’être pas raciste, ou xénophobe, de ne pas être un « fier à bras (c’est évident), ni orgueilleux ! Si humble vous me paraissez tant, que mon commentaire à votre endroit finit par me gêner un peu, me paraît un peu brutal, mais tant pis ! )) ;0))

Je n’attends pas de Goldo, de réponses.

2
Goldored
Lundi 3 octobre 2022
Vous ne construisez votre appartenance qu'en opposition aux autres.
Vous seul semblez avoir le droit de dire qui est Breton, qui ne l'est pas.
Êtes-vous fier ?
Vous ne servez pas la Bretagne, quoi que vous en pensiez.
Vous n e construisez rien, ne rêvez que d'un bunker pour défendre VOTRE identité, VOS valeurs morale réactionnaires face au reste du monde.
Ce n'est l'héritage que mes ancêtres bretons - ne vous déplaise, ma faille habite le Coglais depuis au moins 1598 ! - m'ont laissé.
0

Écrire un commentaire :

Combien font 4 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. LES COMMENTAIRES ÉCRITS DANS UNE LANGUE AUTRE QUE CELLE DE L'ARTICLE NE SERONT PAS MIS EN LIGNE.