Petite histoire des rois, ducs et duchesses de Bretagne

Communiqué de presse publié le 15/10/20 14:48 dans par pour Yoran+Embanner"> Yoran Embanner

p
Broché 11x17cm 272 pages Nombreuses illustrations en noir et blanc

De la saga des rois de Bretagne au IXe siècle jusqu’aux derniers jours de la duchesse Anne (1514), la Bretagne a connu une trentaine de souverains : quelques rois d’abord, puis  des  guerriers comme Alain Barbetorte  (Xe siècle), des ducs aux croisades (comme Alain IV) ou bien des grands princes à la vie fastueuse comme les Monforts  au XVe siècle.

Et il y eut aussi des duchesses, chacune Grande Dame en  son époque : Constance, la  «mère courage» du petit duc Arthur Ier, puis au XIVe siècle les deux Jeanne qui s’affrontèrent lors d'une longue guerre de succession, et à la fin du siècle suivant la célèbre duchesse Anne de Bretagne, deux fois reine de France.

Et que dire du duc Arthur III « Richemont », blessé à Azincourt, compagnon de Jeanne d’Arc, connétable du roi de France et enfin  duc de Bretagne en 1457 à l’âge de 64 ans !

Pour réaliser les petites biographies de tous ces personnages historiques l’auteur, professeur d’histoire et géographie, a repris les notes qui lui servaient pour illustrer ses cours, notes mises à jour grâce au travail indispensable des spécialistes de la Bretagne au Moyen Âge.

Aujourd’hui retraité de l’éducation nationale, Etienne Gasche, Alsacien de naissance, a toujours exercé dans le Pays nantais. Ses écrits à propos de la Bretagne sont tournés vers la jeunesse : romans historiques publiés chez Yoran Embanner et à la Coop-Breizh. Il est aussi co-auteur d’une BD Anne de Bretagne, et auteur de deux livres traduits en breton chez An Here.

Broché 11x17cm

272 pages

Nombreuses illustrations en  noir et blanc

Ce communiqué est paru sur Yoran Embanner


Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 3 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.