L’Anthologie de la littérature bretonne de Francis Favereau : une oeuvre monumentale

Présentation de livre publié le 13/10/20 17:41 dans Littérature par Philippe Argouarch pour ABP
p
Effet mai 68 et décennies de métissage, voici le quatrième volume de notre Littérature bretonne au XXe siècle. À partir des événements de mai 68, on relève un élan nouveau. Les aînés, Glenmor, Gwernig, Duval ou, pour les plus jeunes, Piriou, Keineg, Evenou... ont fait montre d'un bel esprit revendicatif, exprimant colère, parfois révolte, par l'écrit et par le chant pour d'autres, face à la modernisation déséquilibrée du monde ou à la disparition des cultures traditionnelles bretonnes. En parallèle, la jeune équipe du fanzine Yod kerc’h développe une expression plus satirique, voire anarchisante.Après 1981, un net changement s'opère. Les idées du combat breton ont muté en création fort diversifiée, largement ouverte sur le monde.D'aucuns maintiennent la tradition bretonne, mais beaucoup explorent d'autres voies littéraires. On remarque une explosion d'expressions au travers de l'écrit, du chant aussi comme du théâtre. C'est un tableau aux multiples couleurs d'où ressort une constante force créatrice, qui continuera – on l'espère – tant que vivra la langue bretonne ![4e de couverture de l’éditeur]484 pages, 16x24 cm Ed. 2020

Coop Breizh vient de mettre en vente le tome 4 de L’ Anthologie de la Littérature bretonne du XXe siècle. Comme les trois premiers tomes, ce volume existe en français et en breton. Les trois premiers tomes avaient été publiés entre 2004 et 2010 et ce dernier tome (il n’y aura pas de tome 5 nous a confirmé le professeur Francis Favereau) arrive avec un peu de retard mais ce retard a permis de bien l’étoffer nous dit l’auteur.

Le tome 4 couvre la période qui va de 1968 à 2000 et en particulier, en exergue, les Américains qui sont revenus au pays comme Youenn Gwernig (7 pages) ou Paol Keineg (10 pages). Viennent ensuite les soixante-huitards, les universitaires, les romanciers noirs et même les chanteurs-compositeurs comme Alan Stivell, Yann-Fañch Kemener ou Denez Prigent. Cette anthologie est une oeuvre monumentale très bien faite et très bien écrite, et qui peut servir de livre de référence. Un livre solide avec couverture en dur, sobre mais bien documenté comme tout livre de référence.

Pour commander

Francis Favereau, né le 21 juin 1948 à Pleslin dans les Côtes-d'Armor, est un linguiste et écrivain breton. Il a été professeur et directeur du laboratoire Bretagne et pays celtiques, et professeur de langue et littérature bretonnes à l'Université Rennes 2 jusqu’en 2002. Auteur de nombreux ouvrages sur la langue bretonne et de trois romans en breton il est surtout connu pour ses dictionnaires breton-français. « Le Favereau » s’est imposé au fil du temps un peu comme un Larousse ou un Robert.


Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 1 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.