France Covid : l'argent est parti en Rafales, le bon sens a sombré

Communiqué de presse publié le 3/11/20 14:27 dans Santé par Ollivro Caroline pour Breizh+Europa"> Breizh Europa

p
logo Breizh Europa

La voilà donc la deuxième vague, celle que d'éminents spécialistes avaient comparée sur les plateaux de télévision parisiens à une Arlésienne ces dernières semaines. Le gouvernement lui savait, alerté depuis début septembre par le Conseil scientifique.

Qu'a-t-il fait ? A-t-il tiré les leçons de la première vague ? A-t-il fait embaucher massivement du personnel dans les hôpitaux comme en Italie ? Non et non. Au lieu de cela, quelques jours après l'instauration du couvre-feu, alors qu'on ne pouvait plus nier le gonflement de cette nouvelle vague, il a autorisé les Français à quitter les zones sous couvre-feu pour partir en vacances vers des zones moins infectées, dans des trains bondés. Bis repetita…

L’État a surtout, en octobre, investi dans l'achat de 12 Rafales pour l'armée de l'air, pour près de deux milliards d’euros. Était-ce plus urgent que d’armer l’hôpital pour la « guerre » contre le virus ? Ces Rafales allaient-ils au moins empêcher les tueurs djihadistes de frapper dans les rues du pays ? Bien sûr que non. Remarquons par ailleurs que ce sont ces mêmes Rafales que la France vend aux monarchies et émirats bordant le Golfe Persique, autant de pays qui soutiennent en sous-main les tueurs djihadistes.

Les boucles absurdes continuent de se nouer au-dessus des citoyens de l’Hexagone et plus personne n’espère que le bon sens revienne dans la partie.

Et nous voilà à nouveau confinés. Un reconfinement que le président Macron et le premier ministre Castex avaient promis d'éviter. Raté.

On comprend que celui-ci sera moins dur, mais également moins efficace. On s'embourbe dans la définition des produits de première nécessité. On choisit le vin et le tabac encore plutôt que les livres.

On nous dit que cela reconfine ailleurs, et c'est vrai. Et que la France ne s'en tire pas si mal. Mais c'est faux. La sempiternelle comparaison avec le voisin allemand reste déplorable pour la France : moins de 11000 morts pour 83 millions d’habitants outre-Rhin depuis le début de la pandémie et 37000 décès pour 67 millions de ce côté-ci. La France n’a tout simplement pas réussi à mettre en place la politique du « tester, tracer, isoler, soigner » qui a fonctionné en Allemagne, en Scandinavie hors Suède, en Corée du sud. Et voilà que le pays de Pasteur vient de dépasser l'Espagne dans la morbide escalade…

Pourtant une partie de la presse française, cette presse qui est en partie subventionnée par l’État ici, autre exception absurde, nous indique, en bonne élève jacobine, que l'Allemagne ne s'en sort plus de la Covid19 à cause de son système fédéral. Ah bon ?

Qui croire alors, comment décrypter en « absurdie » ? Quand les grands médecins du pays s'envoient des anathèmes de Paris et Marseille. Quand on rouvre des écoles aux classes surchargées, mal aérées, en demandant aux professeurs de ne pas faire de vague justement. On s’y perd…

Prenons d’autres repères alors, et regardons la Bretagne. Où nous constatons que, d’après les chiffres de Santé Publique France, la Bretagne intégrale compte au 3 novembre 2020, 580 morts exactement de la Covid19 depuis le début de l'année sur les 5 départements, pour 4,75 millions d'habitants. C'est toujours trop mais c'est néanmoins un des tout meilleurs ratios de toutes les nations européennes, petites et grandes confondues.

Serions-nous protégés par le grand nombre de groupes sanguins O présents chez les Bretonnes et les Bretons ? Possible. Serions-nous plus consciencieux en ce qui concerne les mesures barrière ? C'est probable. Nos hôpitaux sont-ils mieux gérés ? C'est une hypothèse. Et si, au final, nous avions ici encore un peu de bon sens ?

Vincent Fraval, secrétaire général de Breizh Europa


Vos commentaires :
Ma tre
Mardi 24 novembre 2020
Bravo tout est dit... Il faut vraiment relancer un journal pour la Bretagne comme cela avait été tenté il ya quelques temps du coté de Carhaix... sinon la prise de conscience des Bretonnes et des Bretons sera inexistante... Certains bretons croient encore trop la boite à propagande jacobine française qui font d'eux des ignares irrationnels... Quand on se comporte comme un mouton il ne faut pas s'étonner d'être tondu.

penn kaled
Mardi 24 novembre 2020
C'est une bonne intervention mais le problème c'est la diffuser auprès du grand public breton .Pour ma part j'envoie des articles de ce genre à un certain nombre de mes adresses .Mais ne faudrait t-il pas imaginer un système organisé pour le maximum de diffusion ?

jakez Lheritier de St Nazer
Mardi 24 novembre 2020
merci d'avoir abordé ce sujet
j'ai envoyé récemment aux organisations bretonnes ce que coute un rafale ,un char ,un sous marin nucléaire,un missile et un porte avion :ex- à construire à St Nazer avec un financier italien sous contrôle de la Chine:5 milliards d'euros sans compter les deux chaudières nucléaires,et sa flotte d'escorteurs et les fonctionnements.
On donnait le nombre de lits ,d'ambulances équipées,de respirateurs, que l'on pourrait fournir et les augmentations des salaires réclamés depuis plus de 10 ans et en 2019.
Et on vous parle d'indépendance nationale«Française»?
Vous parlez du Rafale et de Dassault,c'est bien, avec des procès pour des membres proches ,en rapport pour achat d'électeurs .
Mr Le Drian ,ex maire de Lorient,ex Pdt de la Bretagne croupion, est un grand représentant de l'armement français: Pays champion du monde par habitant pour la vente d'armes.
Quelle honte,Quelle société.!
Les retraités militaires,le personnel médical en retraite qui cumulent avec des emplois dans le civil devraient être réquisitionnés pour soutenir nos enfants, petits enfants travaillant dans les hôpitaux, Epadh aides à domiciles (j'en ai 6 dans ma famille) qui sont débordés,fatigués avec des salaires inférieurs à ces pensions militaires.

Et les médias qui n'osent pas afficher ce qu'il se passe dans d'autres pays européens et d'ailleurs.
Les infirmières,les aides soignantes,sont sous payées de près de 50% aux pays voisins.

Les médias devraient afficher les salaires.Il parait que c'est un troisième pouvoir?je ne le crois plus.


Brocélbreizh
Mardi 24 novembre 2020
L'absence de pétrole ne justifie pas la médiocrité des idées !
Nul besoin d'attendre les clans Lepenenchon et Cie pour constater que l'incurie jacobine n’excelle qu'en 2 points : L’impôt et la guerre.
L'Allemagne n'a pas attendu le conseil scientifique pour anticiper la 2ème vague.
Puisque l' Homme sans passé est un homme sans avenir alors les bretonnes et les bretons peuvent être rassurés : Bon sens, esprit de cohésion et solidarité demeurent nos armes pour les déferlantes à venir.

Écrire un commentaire :

Combien font 8 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.