Des courts-métrages et documentaires en breton (sous-titrés en français)

Annonce publié le 15/10/20 17:17 dans Langues de Bretagne par Florent Grouin pour BREZHOWEB"> BREZHOWEB

Filmoù-berr ha teulfilmoù da welet er mare-mañ - Brezhoweb (129 vues)

Brezhoweb propose des courts-métrages et documentaires en breton (sous-titrés en français) accessibles gratuitement pendant les mois d'octobre et novembre.

4 courts-métrages et 4 documentaires seront mis en ligne au cours du mois d'octobre et de novembre, tous en breton, sous-titrés en français (au libre choix de chacun), et tous accessibles gratuitement en vidéo à la demande. Pour commencer 2 courts-métrages ("FOG" et "Al Loen") et un documentaire ("Botoù-koad dre-dan") viennent d'être mis en ligne aujourd'hui.

Al Loen

Un village isolé dans les terres et dans le temps. Un enfant tombe dans un gouffre qu’on dit hanté. Son grand-père, vieux berger presque aveugle, essaie de convaincre les habitants du hameau de surmonter leurs peurs pour faire face à la nuit et aller à son secours… Un film court en breton de Filippo Meneghetti, sous-titré en français.

Voir le court-métrage Al Loen

FOG

Czeslaw Bodrov, dit "Polonais", est un paysan breton veuf qui vit seul dans une vieille ferme. Sa fille Ida a épousé un Asiatique, et “Polonais” ne supporte pas ce mariage. Un film court en breton de Mads yt-Schniberg, sous-titré en français.

Voir le court-métrage FOG

Botoù-koad dre-dan

Dans les années 70, une bande de jeunes ruraux du Nord Finistère veulent changer de vie et changer le monde. Leurs parents les rêvent médecins, prêtres ou militaires. Ils préfèrent devenir saltimbanques et "vivre et travailler au pays". Voyage au pays de leur utopie et à l'origine d'une compagnie de théâtre Ar Vro Bagan qui vient de fêter ses 40 ans.

Voir le documentaire en breton

Voir le documentaire VOSTF


Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 1 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.