Le royaume d'Erispoë était-il vraiment indépendant ?

Annonce publié le 17/06/24 11:41 dans Histoire de Bretagne par Florent Grouin pour Florent Grouin
https://abp.bzh/thumbs/70/70521/70521_1.png
La cavalerie légère bretonne permit de donner la victoire aux troupes de Nominoë à Ballon puis d'Erispoë à Jengland.
Erispoe, roue kentañ Breizh / Erispoë, premier roi de Bretagne ! - An Istor Livet (497 vues)

«https://www.brezhoweb.bzh/Erispoe-roue-kenta-breizh_fiche_4406.html» target=«_blank»>Erispoë hérite d'une drôle de position dans l'histoire bretonne.

Il est coincé entre la renommée de son père, porteur de la rébellion contre l'empire carolingien, et son assassin et successeur Salomon, qui mènera le royaume à son apogée.

Mais c'est pourtant bien «https://www.brezhoweb.bzh/Erispoe-roue-kenta-breizh_fiche_4406.html» target=«_blank»>Erispoë qui a assis le pouvoir royal et ouvert la voie pour l'apogée du royaume breton !

Mais d'où vient cette famille royale ? Quel était le statut du royaume breton par rapport au royaume franc ? Et au sein de l'«https://www.brezhoweb.bzh/Erispoe-roue-kenta-breizh_fiche_4406.html» target=«_blank»>Empire carolingien ?

Nicolas vous présente cette période complexe dans ce nouvel épisode de l'émission d'histoire de Brezhoweb «An Istor Livet».

Une émission en breton sous-titrée en français à retrouver en «https://www.brezhoweb.bzh/Erispoe-roue-kenta-breizh_fiche_4406.html» target=«_blank»>cliquant ici !


Vos commentaires :
Naon-e-dad
Dimanche 14 juillet 2024
Merci pour cette vidéo très intéressante (comme d’hab !).
.
Un point m’étonne cependant. Il est dit (vidéo, minutes 2.31 à 2.39) que Nominoë, après sa victoire à Ballon (en 845, près de Redon), poursuit une incursion loin à l’intérieur des terres, jusqu’à Vendôme !
.
Ce point historico-militaire est répété en boucle par quantités d’auteur. On peut se demander quel but stratégique poursuivait Nominoë à s’aventurer si loin hors de la péninsule, qu’il venait de libérer de la menace franque. D’autant plus que parallèlement les Vikings attaquent sur les côtes bretonnes (vidéo 2mn23). Pourquoi Nominoë serait-il allé pourchasser les Francs, si loin, alors que tout était à faire pour établir et consolider le jeune royaume de Bretagne ?
.
C’est Alan Raude (+2017) qui nous donne une explication plus satisfaisante dans un article oublié sur le site Ar Gedour. L’hypothèse (ou l’affirmation) « Vendôme » vient d’un manuscrit grignoté. En fait, seule la première syllabe « Ven » apparaît. C’est un peu court ! Mais celà a suffi à quelqu’un pour imaginer et propager ce qui ressemble plus à une légende urbaine qu’à autre chose…et qui court d’articles en articles…
.
Et voici les phrases-clé d’Alan Raude :

« Inutile, pourtant, d'aller loin chercher Ven... Juste sur la frontière des Francs, la commune de Vendel est bien présente, et a même eu pour blason la croix noire de l’Etat breton ».

« [Nominoë ]ne fut pas un conquérant, mais bien un libérateur, rétablissant la Bretagne dans ses limites du 5ème siècle. Il mourut le 7 Mars 851 à Vendel en pays des Reidones. »
Ci-après, les liens de deux articles à ce sujet

. Le Wletic Nominoë, Voir le site , publié sous la plume d’Alan Raude

. 7 mars 851 : mort de Nominoë, Tad ar Vro , Voir le site , republication partielle par la Rédaction

Pour être complet voici le lien concernant un ensemble d’articles que le site Ar Gedour (Merci à Efflamm) a continué de publier, y compris après le décès d’d’Alan Raude. Voir le site
.
« Nevenoë, oe ! » Titl ur pezh-c’hoari brudet gant Tangi Malmanche…Nevenoë, oe !


Anti-spam : Combien font 6 multiplié par 9 ?