Épreuves mathématiques du baccalauréat en breton : et alors ?

Communiqué de presse publié le 12/01/20 21:48 dans par pour Kelennomp

Nous avons adressé fin décembre une lettre au recteur de l’académie de Rennes afin de lui demander des précisions sur la possibilité de passer les épreuves du bac en mathématiques en breton suite aux déclarations du Ministre de l’Education Nationale lors de sa visite en Bretagne le 29 novembre dernier.

Monsieur Le recteur de l’Académie de Rennes, Emmanuel ETHIS

Rectorat de l’Académie de Rennes

Locmiquélic, le 30 décembre 2019

Copies à :

Monsieur Loïg CHESNAIS-GIRARD, président du Conseil régional de Bretagne

Madame Lena LOUARN, vice présidente à la région en charge de la langue bretonne

Monsieur Rémi TOULHOAT, président de DIV YEZH

Madame Stéphanie STOLL, présidente de DIWAN

OBJET : Autorisation de passer des épreuves du baccalauréat en breton

Monsieur le Recteur,

Lors de la visite du Ministre de l’Éducation Nationale en Bretagne en cette fin d’année 2019, celui-ci s’était montré apparemment ouvert à des améliorations autour de la place de la langue bretonne au baccalauréat général. Nous nous sommes réjouis des propos tenus par le Ministre au micro de France Bleu Breizh Izel le 29 novembre dernier : « Il y a deux matières possibles que l’on peut passer en breton et que cela peut être les mathématiques » et « oui les mathématiques peuvent être passées en breton ». Ces propos semblaient en effet sans ambiguïté puisqu’il faisait référence aux élèves de Terminale : « L’année dernière s’il y a avait eu un malentendu, c’est parce que la règle était qu’on ne pouvait pas le faire en mathématiques et certains l’avaient quand même fait en mathématiques ». Plus tard, dans la même journée, on a entendu à France 3 Bretagne, le Ministre reprendre la parole autour de la réforme du baccalauréat : « la règle, à la faveur de la réforme du baccalauréat, c’est que les matières qu’on passe en contrôle continu peuvent être pour moitié d’entre elles en breton ».

Vous ne serez pas étonné de savoir que ces déclarations ont vivement intéressé notre association et les professeurs bretonnants que nous représentons.

C’est pourquoi nous vous demandons d’éditer dès que possible un cadre juridique qui viendra officialiser les propos du Ministre afin que les professeurs puissent préparer sereinement les élèves. La réforme du baccalauréat demande déjà beaucoup d’adaptation pour les équipes pédagogiques comme vous le savez.

Nous demandons donc au Rectorat :

– De publier l’autorisation de passer l’épreuve du baccalauréat général 2020 de mathématiques en breton comme l’a précisé le Ministre.

– De publier un cadre clair autour de l’emploi du breton dans la réforme que ce soit pour les épreuves de contrôle continu ou pour les épreuves finales. Il nous semble donc légitime que l’autorisation de passer l’histoire-géographie en breton soit maintenue et que l’épreuve de mathématiques y soit incluse comme semble l’indiquer les propos du Ministre de L’Éducation Nationale.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Monsieur le Recteur, en nos sentiments les plus dévoués.

A galon ganeoc’h !

Le président

Goulven MORVAN


Vos commentaires :