Ecole Diwan de Lannion, à quoi joue la mairie ?

Communiqué de presse publié le 12/01/20 0:06 dans Politique par Sébastien Girard pour Parti Breton - Strollad Breizh

p
logo Parti Breton

Depuis plusieurs semaines c’est le sujet de discussion de tous les Trégorrois impliqués dans les associations culturelles : la mairie fait pression sur les parents de l’école Diwan pour leur faire accepter un doublement du loyer (de 7000 euros à 14000 euros).

L’école Diwan de Lannion est l’une des plus anciennes et des plus importantes de Bretagne. Depuis 40 ans, les générations de parents et d’instituteurs de l’école ont su porter la conviction des Trégorrois en faveur d’un enseignement en breton respectueux du développement de l’enfant.

Or ce n’est pas un secret que, dans un XXIè siècle mondialisé, seuls les territoires à forte identité seront attractifs. L’école lannionnaise, pionnière, est souvent citée comme l’un des exemples à suivre en Bretagne.

Le gouvernement français ? Avec la loi Blanquer « Ecole de la confiance », prévoit une première avancée sur le versement des forfaits scolaires afin de permettre aux écoles Diwan d’accompagner les assistants scolaires vers l’emploi durable, un combat de longue date du réseau Diwan.

Mais c’est en réaction à cette même loi Blanquer que la mairie organise cette pression sur les parents. Assistons-nous au revirement d’une mairie qui jusqu’à 2017 était connue pour son volontarisme en faveur de la culture bretonne ? La question mérite d’être posée.

Les Trégorrois et les nombreuses associations s’étonneront que les élus soucieux de diversité et développement durable s’expriment peu, à moins qu’ils ne soient tout simplement pas écoutés par leurs partenaires. Cela est inquiétant.

N’est-ce pas maladroit de la part de Patrice Kervaon, adjoint à la politique éducative de sous-estimer à la veille des élections municipales l’attachement des Trégorrois aux questions de scolarité en breton ?

Le Parti Breton invite tous les Trégorrois, militants associatifs, militants de la culture bretonne à défendre nos valeurs communes en prenant position pour soutenir les parents et les enfants de l’école Diwan.

Il appartient aux élus bretons d’assumer leur responsabilité et encore plus quand le gouvernement français avance sur la question de l’enseignement en breton.

Fédération du Trégor du Parti Breton
Mail : joannic.martin [at] partibreton.bzh ■


Vos commentaires :