À Nantes, l'UDB va rouler pour le PS

Lettre ouverte publié le 6/11/19 12:11 dans Politique par Michel Le Tallec pour An holl d\'ar skol

C'est fait ! Après avoir «navigué» à vue entre les Verts et le PS, les dirigeants de l'UDB ont tranché. Lors des prochaines élections municipales, à Nantes, ils soutiendront la maire sortante, Johanna Rolland, socialiste bon teint. A la clé, quelques promesses : renforcer la charte Ya d'ar brezhoneg et organiser un débat au sein du conseil municipal nouvellement élu, pour «demander à l'Etat un référendum décisionnel sur la réunification de la Bretagne.» Prière de ne pas rire et surtout merci de faire confiance à Johanna Rolland, laquelle, en six ans de mandat, a particulièrement oeuvré pour la langue bretonne et pour la réunification, comme chacun sait. Merci aussi de prendre en compte que la maire sortante, en bonne politicienne, sait picorer à droite (création d'une police métropolitaine dans les transports publics), ou chez les Verts (gratuité des transports le week-end). Bref, ratissant plus que large, elle est donc, sauf accident, pratiquement assurée de gagner, et ce ne sont pas les récents sondages, la donnant vainqueur en 2020, qui le démentiront. Et l'UDB, dans tout ça ? Six places sur la liste de Madame le maire. Combien
en position éligible ? Nul ne le sait. Mais s'il en reste au moins un, peut-être pourra-t-il lui rappeler sa promesse de la précédente campagne, à savoir mettre un drapeau breton au fronton de la mairie et des principaux bâtiments municipaux.
Les Nantais les attendent toujours...

Michel LE TALLEC ■


Vos commentaires :