Distro skol en Bretagne, où va-t-on ?

Chronique publié le 5/11/19 14:42 dans Langues de Bretagne par Yvon Ollivier pour Yvon Ollivier

Distro-skol 2019 en Bretagne !


L'Ofis ar Brezhoneg l'écrit : « Il s'agit de la croissance la plus faible de l'histoire de l'enseignement bilingue. » Mais, peut-on encore parler de «croissance» quand on constate :


  • Que sur les 553 élèves comptabilisés en plus, 289 le sont dans les filières nouvelles et qu'il en résulte :

  • Que le nombre d'élèves est en baisse dans plus de 50 % des villes et communes comptant une ou plusieurs filières immersives ou semi­ immersives depuis plus de 6 ans.

  • Que pour l'ensemble des trois DI, le nombre d'élèves dans les classes maternelles comme dans les lycées est en baisse.

  • Que seulement 40 % des élèves du primaire poursuivent leurs études en bilingue dans les collèges (avec très généralement une seule matière en breton en plus de la langue). Que seulement 35% des collégiens poursuivent leurs études dans un lycée dit bilingue.

    Ce qui fait que seulement 13 % des élèves du primaire poursuivent des études bilingues jusqu'au Bac et qu'ils sont moins de 200 à le passer chaque année.

  • Que le nombre d'élèves stagne dans l'enseignement catholique depuis plusieurs années et qu'il est en baisse à Diwan pour la première fois !

    Alors qu'en Alsace en Corse ou au Pays Basque nord, l'enseignement bilingue et autres est en pleine croissance et 10 ou 20 fois supérieur à nous !

Il y a des raisons à cette situation catastrophique et sans une nouvelle politique ambitieuse au niveau de la Région, une nouvelle vision tournée vers l'avenir, avec la prise en compte du multilinguisme dès la maternelle comme partout ailleurs et comme le faisait Dihun-Breizh avant sa mort avec un grand succès pour le breton et la mise en place d'un vaste plan de formation des enseignants et de licences enseignement bi et tri lingue dans toutes les universités, il n'y aura pas d'avenir pour nos langues et notre culture.

Texte publié par Breizh ImPacte ■


Vos commentaires :