L'historien Alain Croix et le journaliste Thierry Guidet dédicacent à Lenn Ha Dilenn (Vannes / Gwened)

Communiqué de presse publié le 3/11/19 18:42 dans Culture par Gilles Turlan pour Librairie Lenn ha Dilenn

- Histoire populaire de la Bretagne -
Presses universitaires de Rennes

SAMEDI 9 NOVEMBRE à partir de 15h30
nous recevons en dédicace
L'historien ALAIN CROIX et le journaliste THIERRY GUIDET
pour la parution aux Presses Universitaires de Rennes du livre
- Histoire populaire de la Bretagne -
Les Histoires de Bretagne ne manquent pas mais celle-ci adopte un point de vue inédit : celui des paysans, des ouvriers, des marins, celui des hommes et des femmes sans histoire, sans papiers. Elle porte attention aux plus humbles, elle s’intéresse à la vie concrète et aux rêves qui s’y enracinent. De nouvelles figures émergent alors, émouvantes ou pittoresques, jusque-là noyées dans l’anonymat des siècles, ainsi que de nouveaux sujets : manger à sa faim, lutter pour sa dignité, découvrir de nouveaux horizons, accéder au savoir, devenir citoyen… Sans jargon, d'un rythme de lecture facile, ce livre s’adresse au plus grand nombre tout en obéissant à la rigueur du métier d’historien. ■


Vos commentaires :
Naon-e-dad
Mercredi 20 novembre 2019
La rigueur du métier d'historien, humm?

Je conseille au lecteur de feuilleter les pages qui concernent la période de la création et du développement de l'Etat breton - Opala, un gros mot de ma part! - tout-à-fait essentielle pour comprendre la Bretagne d'aujourd'hui.

Alain Croix, est certes universitaire, mais il est aussi, à ce qui se dit, de culture sinon d'obédience communiste. Autant le savoir. Ce regard inédit n'est peut-être pas aussi inédit qu'il est prétendu dans la notice de Lenn-ha-Dilenn, par ailleurs excellente librairie spécialisée.

Breizh a voe ha Breizh a vo. Setu steredig an istor.


Écrire un commentaire :

Combien font 7 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.