"Canty" : Le 7ème et nouvel album de Joanne McIVER et Christophe SAUNIERE

Chronique publié le 8/06/19 9:46 dans musique par Gérard Simon pour Culture et Celtie

Jaquette du CD Canty de Joanne McIVER et Christophe SAUNIERE

Joanne McIVER… Amis fidèles visiteurs de nos pages en ligne, voici un prénom et un nom écossais qui vous sont familiers, puisque vous les avez croisés, au cœur de nos papiers, lorsque cette remarquable artiste qui les porte, accompagnait, pour quelques titres, Alan STIVELL, lors de son passage, à l’Olympia, le 16 février 2012 (Voir notre reportage) Voir le site et sur le CD -DVD, qui immortalisait ce mémorable concert anniversaire des 40 ans de son historique passage de 1972 (Voir notre chronique) Voir le site

Joanne McIVER apparait, aussi, sur (KELTI[k]A), qui figure, en plage 15, sur l’ album « Human~kelt », publié en octobre 2018, par le célèbre harper hero breton !Mais, souvenez-vous, c’est surtout, pour sa propre co-création que nous avions évoqué Joanne McIVER, aux côtés d’Alain GENTY, qui signaient, à deux mains, à deux talents vocaux et instrumentaux, en mai 2017, « Eternal Tides » - Marées éternelles (Voir notre chronique) Voir le site

Cette fois, c’est en duo avec Christophe SAUNIERE que nous avons le vif plaisir de parler, à nouveau, de l'une des plus belles voix féminines d'Ecosse.

Nous ne commettrons pas l’erreur récurrente d’un bis repetita narratif, quant aux lignes majeures de la biographie de Joanne, originaire d’une petite île, celle d'Arran, située au Sud Ouest de l'Écosse. Nous vous laisserons le soin de vous reporter à la chronique sus-référencée.

Pour Christophe SAUNIERE, lui aussi, antérieurement évoqué, puisqu’oeuvrant sur le précédent projet « McIVER-GENTY », nous préciserons, simplement, qu’après avoir joué dans les principales formations symphoniques françaises, comme l’Orchestre de Paris, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre de Bordeaux-Aquitaine, l’Orchestre National d'Île-de-France, tout en pratiquant de la basse et de la batterie dans divers groupes de rock, il devient, ensuite, le harpiste de l'Orchestre National d'Ecosse où il prend résidence pendant 5 ans, en profitant pour redécouvrir ses racines celtes et accompagner la sonneuse de cornemuse… Joanne McIVER, tout en enchaînant les tournées en Europe, Russie, Japon et aux USA.
Magnifique cursus et itinéraire artisitique, vous en conviendrez !

Signant l’intégralité des musiques, des textes et des arrangements, Joanne compose toute la musique et les paroles et Christophe arrange, Joanne McIVER est à la flûte, aux whistles, scottish small pipes (cornemuse de chambre à soufflet) et au chant… Et quel chant !
Christophe SAUNIERE est, bien sûr, à la harpe classique ou celtique et au chant.

Tous deux sont entourés, pour plusieurs pièces de ce disque, par un quatuor à cordes, formé de François PAYET-LABONNE, Charles DUBREZ, au violon, Gilles DELIEGE, à l’alto, Marion GILLARDOT, au violoncelle, des musiciens issus de l'Orchestre de Paris et de l'Orchestre de la Suisse romande.

Une, autant inattendue, que très intéressante surprise, aussi, sur 3-4 titres, l’intervention, cette fois, d’un quatuor de cuivres incarné par Emanuel MARTIN, Rodolphe MILLET, à la trompette, Guillaume COTTET-DUMOULIN, au trombone et François THUILLIER, au tuba.
C’est très réussi !

Exclusivement pour une chanson, l’accordéon de Pascal PALLISCO vient dialoguer avec la harpe et la flûte.

Viennent compléter la distribution, Calum SAUNIERE, aux percussions et au chant, Edith SAUNIERE, à la contrebasse et au chant et… Alain GENTY, à la basse « sans frette » (Fretless bass).
Les frettes sont les petites barres, généralement métalliques, placées perpendiculaires aux cordes, subdivisant le manche, la touche, en demi-tons.

« Canty »… Tel est le nom donné à ce nouvel et brillant enregistrement.
« Canty »… C’est un mot écossais qui signifie : « vif, gai, agréable » !
La jaquette, très lumineuse et colorée qui reprend une peinture originale et contemporaine signée, spécialement, pour illustrer le disque par un ami du duo et contrebassiste, Pierre MAINDIVE, semble, pleinement, corroborer ces qualificatifs.

Après, « Leaving Arran » (2001),« The Dwarfie Stone », « Ecosse » (2004), « Glenfinnan to Glasgow » (2006), « The Three Sisters » (2008), « The Cannie Hour » (2011), « Train 221 : The Jazz Album » (2014), « Canty » apparait, donc, comme le septième opus griffé de ce duo d’artistes.

Au programme, 12 titres originaux, dont 2 instrumentaux, nous emmènent, pour plus de 45 minutes, dans un périple musical enchanteur, en Ecosse, ceci de l’île d’Arran aux Shetland.

Sur les 10 titres chantés, 8 le sont, en anglais, 2, en gaélique.
Locuteurs ou non de ces langues, vous n’aurez aucun problème pour comprendre le sens des chansons, puisque leur synopsis est décliné, en anglais et français, en vis-à-vis de la transcription de chaque texte interprété, sur le livret solidaire du digipack,.Pour Joanne McIVER, l'inspiration créatrice de l’ensemble des chansons émane, bien entendu, de son intérêt marqué pour tout ce qui est écossais, mais, aussi, de ses souvenirs d’enfance ou familiaux, vécus sur l'île d'Arran.

C’est ainsi que, dès le premier titre, avec « Malcolm », Joanne évoque son grand-père Malcolm, typique aïeul écossais, tout au long de l’année, coiffé d’une casquette en laine, qui fumait la pipe et ne refusait jamais, un verre de whisky, dégusté, le soir, au coin du feu, précise l’artiste.

Toute petite, assise sur ses genoux, Joanne écoutait et apprenait les chansons qu’il avait, lui-même, chantées, au cours de sa propre enfance.
Une très aérienne mélodie qui, en duo harpe et voix, escorté du quatuor de cordes, ouvre avec grâce et lumière, à la fois, l’opus et l’album des souvenirs familiaux.

En plage 6, dans « Coire Gabhail », Joanne nous conte, également, l’histoire de sa grand-mère maternelle, Mary MacDonald, dont, comme le stipule la note du livret, « les ancêtres venaient de la vallée de Glencoe, théâtre d’un terrible massacre qui eut lieu, en 1692.
Dans la nuit du 13 février de la dite année, trente huit personnes du clan MacDonald furent, sauvagement, égorgés par des membres du clan Campbell qui était à la solde des autorités.
Quelques-uns parvinrent, ce pendant, à se réfugier dans un endroit secret, une vallée appelée Coire Gabhail, où ils avaient l’habitude de cacher du bétail ».

Joanne McIVER, ajoute :
« J’ai réalisé que, sans cet endroit dissimulé de presque tous, une partie de ma famille ne serait pas là, aujourd’hui… ».
L’évocation de ce fait ancestral se déroule, malgré son évidente dramaturgie, sur une musique plus swing, presque sautillante, ponctuée des voix du « Clan SAUNIERE », puisque Calum et Edith assurent de discrets chœurs. Le small pipes de Joanne, émerge, en fin de pièce, en se conjuguant avec le rythme persistant comme pour redonner à cette chanson, la touche de profondeur inhérente au grave sujet intime, abordé.

Au cours de ce programme, Joanne chante, entre autre, le poète-paysan écossais, Robert BURNS, l’histoire d’une courageuse Betsy MILLER qui, après la mort tragique de ses frères, assurait, sur son voilier et en tous temps, la liaison entre Ayrshire et l’Irlande, afin de rembourser les dettes familiales ce qui l’amena même, le but atteint, à faire fortune.
Mais, elle chante, aussi, de simples histoires quotidiennes, comme celle d’une jeune femme qui guette, toute la journée, son amoureux, qui semble avoir oublié son rendez-vous galant.

Il y a, dans ce disque, l’intimité du passé familial, la petite et plus grande histoire de ces coins d’Ecosse, ainsi que le pittoresque de la simple anecdote.
La narration est variée et plaisante. Les deux artistes vont de la ballade au swing jazzy, en passant, parfois, par quelques instants plus existentiels, comme dans « Wee Rabbie » où s’exprime, pour la seule fois de l’opus, l’accordéon de Pascal PALLISCO.

Ne passez pas à côté de « Whisky Gabore » où les trompettes, et plus, particulièrement, le tuba de François THUILLIER, s’expriment avec une souplesse inattendue.
Remarquable et audacieuse osmose entre harpe, voix, chorus et quatuor de cuivres.

Que dire de la très profonde ligne de flûte de Joanne qui intervient à mi-parcours du titre suivant, « The Cattle Reivers », dédié à un Robin des Bois écossais qui volait les riches pour redistribuer aux pauvres.
Sur un expert touché de harpe, ce trop court instant musical peut rappeler la Bande Originale du film « Titanic » (My heart will go on).
On en redemanderait !

Nous vous recommandons, sans réserve aucune, mais avec enthousiasme, ce pictural disque, certes, porteur de souvenirs et chargé d’émotion, mais, jamais mélancolique.

La harpe, tour à tour, gracile ou plus tonique, toujours cristalline, de Christophe SAUNIERE et la voix pure et enjôleuse de Joanne McIVER insufflent à l’album « Canty » un lumineux optimisme qui donne à ces beaux moments musicaux et vocaux la profondeur, la saveur, les effluves d’un whisky écossais tourbé des plus typés que l’on dégusterait, délicatement, à toutes petites gorgées, le soir, au coin du feu.

Il y a, dans cette fresque colorée, de la poésie gaélique portée par de magnifiques lignes de flûtes et de whistles, des paysages de légendes esquissés par les plaintes d’un small pipes alerte, du celtisme contemporain, associant, avec modernité, mesure et très bon goût, harpe, cordes et cuivres, soutenant, avec efficacité, mais respect, une voix magnifique !

Gérard SIMON

Illustration sonore de la page :Joanne McIVER et Christophe SAUNIERE - "Malcolm" - Extrait de 01:17.
D'autres extraits sonores sur le site Culture et celtie, l'e-MAGazine (Voir le site) Voir le site

Les titres du CD de Joanne McIVER et Christophe SAUNIERE - "Canty".

01 - Malcolm - 03:34
02 - Caite Bheil - 03:05
03 - Wee Rabbie - 03:41
04 - Betsy Miller - 04:29
05 - The Weathermen - 04:16
06 - Coire Gabhail - 03:55
07 - Song Of Destiny - 04:17
08 - The Rugby Club's Contraption - 03:57
09 - Whisky Galore - 03:27
10 - The Cattle Reivers - 02:27
11 - The Shetland Knitters - 03:49
12 - Coire Fhionn Lochan - 04:13

Durée totale : 45:10

CD de Joanne McIVER et Christophe SAUNIERE - "Canty"
Parution : 24 mai 2019.
Distribution : BUDA Musique (Voir le site) Voir le site
Réf : 860348.
Le site Internet officiel de Joanne McIVER et Christophe SAUNIERE (Voir le site) Voir le site

© Culture et Celtie ■


Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 0 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.