Clin d'oeil poétique au port de Pont-L'Abbé - TAOL-LAGAD e PORZ PONT-N'ABAD

Chronique publié le 13/04/19 21:05 dans Culture par Brigitte Maillard pour Monde en poésie

Pierre Chanteau et deux photographes Jean-Marc Nayetet Philippe Grincourt parcourent le littoral finistérien à la rencontre de cales, de jetées et de digues susceptibles de recevoir un œil en mosaïque. Cet œil scellé sur la paroi d'un édifice du littoral est tantôt visible tantôt submergé au gré des marées.
Pour Pierre Chanteau cet œil en verre et en faïence est un hommage artistique et poétique aux milliers d'hommes et de femmes qui ont porté et portent secours aux marins en difficulté. Les marins de l'Antiquité peignaient de grands yeux à la proue de leurs navires, ces yeux étaient censés protéger les équipages des dangers de la navigation.
Le Finistère et son littoral, à la proue de l'Europe, dans un « navire » à dimension planétaire, inspirent ce travail artistique et photographique. Aujourd'hui en 2019 ce regard minéral est une invitation à l'attention, à la bienveillance et à la solidarité.
Dès l'été 2019 une exposition photographique sera proposée aux communes du littoral finistérien participant au projet. Aucune contribution financière ou logistique n'est sollicitée.
Cette idée a tapé dans l'oeil de Bernard Le Floc'h, élu pont-l'abbiste, qui a proposé de le sceller à l' entrée du port de Pont-L'abbé sur la cale FEREC. Pour l'élu la démarche de l'artiste rejoint le thème du salon du livre de Pont-L'abbé 2017,
« les vents m'ont dit » du poète Xavier Grall . Les textes poétiques des lauréats de ce concours sont fixés en bout de quai au dessus de l'oeil.

Contact : 06 98 95 66 39 ■


Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 9 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.