Un nouvel hebdo imprimé : Le Journal de la Bretagne (modifié le 17/04/19)

Dépêche publié le 13/04/19 13:52 dans Media et Internet par Philippe Argouarch pour ABP

Annoncé il y a deux ans par Erwan Chartier-Le Floc'h, un historien, auteur et journaliste (ancien co-rédacteur en chef d'ARMEN et aujourd'hui rédacteur en Chef du Poher), l'hebdomadaire Le Journal de la Bretagne va finalement voir le jour, mercredi 17 avril avec la sortie de son premier numéro.

Ce nouveau média breton est le fruit de la rencontre d'Erwan Chartier-Le Floc'h et du maire de Carhaix, Christian Troadec, qui, lui-même, avait fondé le Poher Hebdo avec Charlie Grall en 1996. Le Poher Hebdo devenu Le Poher a été vendu au Télégramme en 1999.

Comme on le voit sur la photo postée aujourd'hui sur les réseaux sociaux, les deux fondateurs ont su rassembler toute une équipe. Par contre la rédaction va être ouverte aux contributeurs extérieurs." La page débats et opinions sera ainsi toujours ouverte aux multiples contributeurs qui nous feront l’honneur de l’alimenter." dit Erwan Chartier-Le Floch et d'ajouter "Le Journal de la Bretagne aura une ligne éditoriale généraliste, visant à donner une information honnête, de Nantes à Brest et avec la personnalité de ses auteurs."

Mais pourquoi un journal papier ? "Tout simplement, parce que c’est le support qui nous permet de toucher le plus grand nombre de personnes et qu’il ne nous paraît pas si démodé. Bien entendu, une partie du Journal de la Bretagne sera disponible en numérique, afin de toucher notamment nos lecteurs dans la diaspora bretonne qui prend de plus en plus d’ampleur. Mais cela ne sera pas gratuit, car nous estimons que pour avoir une presse de qualité, il faut pouvoir rémunérer des journalistes à leur juste valeur." a déclaré Erwan Chartier-Le Floc'h.

Christian Troadec a tenu à préciser qu'il n'est qu'un investisseur dans cette entreprise et que "la rédaction sera libre et indépendante, sous la responsabilité du rédacteur en chef Erwan Chartier et de son adjoint Yann Rivallain, ancien co-rédacteur en chef d’Armen". Il précise qu'il a racheté Le Poher au Télégramme en 2018 et que Le Poher chapeaute juridiquement et financièrement ce nouveau média.

L'hebdomadaire sera tiré à 20.000 exemplaires. Il sera imprimé sur les rotatives du quotidien Le Télégramme à Morlaix et sortira tous les mercredis dans 850 points de ventes dans les cinq départements bretons.
Le Télégramme est juste l'imprimeur a tenu à préciser Hubert Coudurier du groupe Le Télégramme.

Modifié le 17/04/2019 12:50 ■


Vos commentaires :
Caroline Le Douarin
Lundi 22 avril 2019
Très belle entreprise, et utile. Tout le monde n'a pas forcément Internet, ou s'y perd souvent !
Paris-Montparnasse étant comme on dit le 6e département breton, il faudrait penser à l'envoyer là-bas, à la Mission Bretonne rue Delambre et à la Maison de la Bretagne (malheureusement trop B4...), rue de l'Arrivée.
Merci.

NOVELLO-FLOC'HLAY Danièle
Lundi 22 avril 2019
Comment est-ce possible que le titre du "Journal de la Bretagne" ne soit pas bilingue surtout à Carhaix !
Je ne comprends pas.

Jacques
Lundi 22 avril 2019
Très bonne initiative.

Les Bretons lisent beaucoup encore la presse papier et il est temps d'avoir une alternative à O-F, Telegramme et Presse-Ocean.

J'espère qu'une version numérique sera rapidement disponible.

Par contre, j'espère que la tendance sera pluraliste et non ''progressiste bien pensant, adepte de l'autocensure'' dans une version bretonne de ce qu'est devenue la presse française (sans même évoquer la presse française en Bretagne).

Pour l'aspect bilingue, il me semble qu'un journal alsacien est disponible en Allemand ou en Français, à préciser à la commande...
Mais publier en 2 langues sur le même document, cela se fait forcément au détriment du contenu (2 fois le volume papier pour exprimer la même chose).

On a besoin d'une presse brittophone, mais on a surtout besoin d'une presse indépendante (financièrement et surtout intellectuellement).


Brice Malet
Lundi 22 avril 2019
Comment s'abonner ?

rolland jean
Lundi 22 avril 2019
initiative courageuse
permettre aux lecteurs d'avoir une vision globale de la vie en bretagne
pour se construire une conscience sociale et solidaire de l'entite bretonne , prelude indispensable à l'afirmation politiqe

Brian
Lundi 22 avril 2019
@Jacques: Il n'est pas nécessaire d'avoir le même contenu dans les deux langues. Par exemple, Ni hon-unan (nhu.bzh) n'a pas les mêmes articles en breton et en français, pour valoriser le breton. Ceci pourrait se faire ici également!

Rafig
Lundi 22 avril 2019
J'attends avec envie ce nouveau journal ... et attends surtout les premières impressions des lecteurs pour savoir si c'est bien un journal de la Bretagne (B5). Si oui, on en a terriblement besoin en Loire-Atlantique pour un contre-feux aux prêt à penser de O-F et FR3.
En 44, enfin des nouvelles des autres coins de Bretagne et enfin les rennais et finistériens vont s’apercevoir qu'ils ont beaucoup de points communs avec les nantais.

Prix ?

Mes encouragements !


jakez LHÉRITIER
Lundi 22 avril 2019
On l'attends sur St Nazer 4 ème ville de Bretagne;
mais ce matin :annonçé chez mon marchands de journaux mais pas arrivé..
Patience ,il est désiré.
Donnez nous les coordonnées.

Une liaison collaboration avec ABP ?


aime jean
Lundi 22 avril 2019
Demat,

Super, bonne idée etc...
sauf que , la UNE du 1er numéro est :
Macron et les Bretons !
Mais je rêve !
vous ne pouvez pas vous passer de la France !?!

Je vais attendre la UNE du second numéro

A galon


Jean-Claude MICHEL
Lundi 22 avril 2019
Bravo, mille fois bravo, pour ce journal que les vrais Bretons attendaient, c'est-à-dire ceux qui réclament depuis des dizaines d'années le retour de la Loire-Atlantique dans notre pays. L'immense majorité, quoi, et des deux côtés de cette "frontière" qu'on nous a imposée !

Salaun denis
Lundi 22 avril 2019
Et on le trouve ou sur fougère et la région ?

Caroline Le Douarin
Lundi 22 avril 2019
Oui, donner la liste complète des points de vente : Ville, rue, nom et téléphone de la boutique dépositaire, serait une très bonne chose pour tous et surtout pour que cet hebdo se vende, et que chacun arrête d'aller à la chasse au furet et se fatigue... !
S'il n'a pas encore de site web, alors qu'il fasse un communiqué sur ABP pour donner cette liste.
Merci aux directeurs, c'est urgent.
D'autre part, dénommer un hebdomadaire Journal est une grosse erreur à mon avis. On va dire, dans des sphères pas tendres pour les Bretons, qu'ils ne connaissent même pas le sens des mots français !

jean-pierre guillery
Lundi 22 avril 2019
oui très bon journal qui parle le la Bretagne . je pense que je v'ai continuer a le lire tout les mercredi a saint-brieuc ou peut-être m'abonner au numérique. jeanpierre.guillery [at] gmail.com

Luigi Barsagli
Lundi 22 avril 2019
En faire la promo c'est bien, pouvoir l'acheter quelque part ou en ligne, c'est mieux...(et le minimum)

jakez Lhéritier
Lundi 22 avril 2019
Hourra ,ça y est, je l'ai acheté ce jeudi ,à Kerlédé à St Nazer.quartier bien dénommé.

Rafig
Lundi 22 avril 2019
Vue les difficultés pour s'en procurer, il faut que chacun demande à son buraliste de le commander ou par abonnement ?

L'on voit aussi l'intérêt d'une presse en ligne pour la diaspora bretonne

et aussi une version e brezhoneg pour lire des "choses actuelles" dans une langue à sauver !

A+


Eric Simon
Lundi 22 avril 2019
J'ai cherché en vain le site Web du Journal de la Bretagne. Est-il opérationnel ? Je ne demande qu'à m'abonner !
A galon

Kristen
Lundi 22 avril 2019
On le trouve aussi à la Maison de la presse dans la galerie marchande du Lidl de Bouguenais / Kêrvegon au Sud de Nantes, où les gens sont sympas et le temps est beau...

Écrire un commentaire :

Combien font 1 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.