Produit en Bretagne : La Bretagne vaut 3 350 milliards d'euros

Reportage publié le 8/02/19 21:13 dans Entreprise par Philippe Argouarch pour ABP

Environ 1200 chefs d'entreprise et associés se sont rassemblés aujourd'hui au Parc des expositions de Quimper pour l'Assemblée Générale de l'association Produit en Bretagne. Loïc Hénaff a été reconduit pour trois ans comme Président et un tiers du Comité d'administration a été renouvelé. Malo Bouessel du Bourg continue comme directeur. A noter l'entrée au CA de Valérie Cottereau qui dirige Artefacto. Cette architecte, bretonne d'adoption, a redirigé son entreprise vers la production de logiciels, qui, comme chacun sait, sera au coeur de l'économie du XXIe siècle. Elle sera certainement un atout pour Produit en Bretagne.

Les réseaux

Produit en Bretagne a modifié son label. Le texte comprend dorénavant le mot "réseau" dixit Réseau PRODUIT EN BRETAGNE. Sous l'impulsion de Loïc Hénaff, l'association embrasse maintenant ce nouveau paradigme. Produit en Bretagne est à la fois une marque et un réseau. Les membres forment de toute évidence un réseau auquel s'ajoutent maintenant, la Breizh Marketing Akademi Voir le site , le Breizh Agri Food Voir le site . D'autres viendront.

La Bretagne un Eldorado ?

Brian Fustec, Président Fondateur de Goodwill-management, invité, a présenté son estimation de la valeur de la Bretagne (les cinq départements) en y incluant entreprises, immobilier, capital immatériel et culturel, savoir faire, et ressources humaines. Son chiffre ? 3350 milliards d'euros.


Le Grand prix 2019

Le Grand prix Produit en Bretagne 2019 a été attribué à un consortium composé des étudiants en commerce international de l’Université Catholique de l'Ouest (UCO Arradon), de 11 membres de Produit en Bretagne dont Grain de sail, Gonidec, Globexplore, Jean Hénaff, et Altho, de l’ESAT Les genêts d’or, de Cloître Imprimeurs et du fabricant d'emballage Thibault Bergeron.

Le produit est une box (un coffret de produits bretons), la Prospect box. "Le concept est une idée simple : envoyer à des décideurs allemands, espagnols et britanniques des échantillons de produits bretons, et la documentation qui va avec, dans la langue concernée sous la forme d’une box." a expliqué Loïc Hénaff. Les décideurs ont été ciblés par les étudiants et les entreprises. Dans quelques semaines c'est 77 colis qui vont partir vers les pays voisins.


Emplois

Le thème de l'AG étant l'emploi, lors de son mot final, Loïc Hénaff a déclenché une sonnette d'alarme sur le recrutement "on manquera d'hommes avant que l'on manque d'argent et de clients " a t-il annoncé. Malgré le chômage il semblerait que les entreprises bretonnes, surtout dans l'agro-alimentaire, aient des difficultés à recruter les personnes qualifiées. ■


Vos commentaires :
philippe lamour
Samedi 20 juillet 2019
Je le regrette, mais dire que les très grandes entreprises agro-alimentaires bretonnes ne trouvent pas suffisamment de candidats n'est pas le reflet exact de la réalité. J'ai reçu une excellente formation, je l'ai exercée pendant 20 ans : je suis un ancien officier de marine marchande qui a été rompu à résoudre des situations compliquées. J'ai postulé à un emploi ouvrier dans une très grosse entreprise du secteur agro-alimentaire du finistère-nord et j'ai été recalé alors que je suis directement employable ...

Jakez Lhéritier
Samedi 20 juillet 2019
Manque de main d'oeuvre qualifiée dans l'agro alimentaire,en Bretagne ?
Il faut détailler les causes.
Nous en connaissons quelques unes qui pourraient complétées celle des entreprises pour remédier à leurs problèmes de recrutement:
-Niveau des Salaires,pénibilité,logement,frais de déménagement,santé,trop vieux.(Nous avons été licenciés, dans l'heure ,parce ce que nous allions avoir 50 ans)..trop jeunes,...

Produit en Bretagne devrait créer une structure genre "régie"
Recrutement et formation continue.En parler si vous le voulez.
Bourse à l'emploi en Bretagne..


Didier Lebars
Samedi 20 juillet 2019
A ma connaissance Produit en Bretagne est la plus grande réussite, pour eux de facto une Bretagne réunie. Bien plus efficace que le conseil de Bretagne et ses 12+1 vice présidents.

La difficulté de recrutement est une tendance structurelle liée à la centralisation toujours plus grande.

Boulot mal payé, pénibilité, licenciement est une image court terme. L'employé est maintenant capable de réfléchir pour ne pas se lier à vie à une entreprise isolée dans une petit ville et avec un investissement immobilier.


Didier Lebars
Samedi 20 juillet 2019
Autre point. Quel est le moment de votre estimation immatérielle ?
Vous pourriez développer ce point en précisant que ceux qui veulent casser cette marque détruise cette valeur.

Quelle est la valeur immatérielle du Pays de Loire ? Made in Pays de Loire. Zéro. Made in Grand ..., Haut de ..., Bas de ... Zéro.


Ronan Kerguélen
Samedi 20 juillet 2019
Ce serait une très belle initiative de créer une bourse à l'emploi (idée de jakez Lhéritier). Il faudrait se poser quelques questions sensibles dont celle de la rémunération. Le groupe chancerelle a recruté une centaine de personnes en provenance de la Réunion . Il serait intéressant de connaître les modalités de cette action.

Jack Le Guen
Samedi 20 juillet 2019
Produit en Bretagne a fait plus pour la réunification de la Bretagne que toutes les associations, les élus et les partis politiques réunis.

René ´Coupa
Samedi 20 juillet 2019
La Bretagne pourrait etre une région tres importante mais l'Etat vient de lui attribué un budget de 1,5 milliard , plus petit, le pays de Galles a un budget de 30 milliards, Paris monopolise plus de 50 milliards dans le Grand Paris et la liaison Paris Roissy, pas tres équilibré....

Reun Gunthiern
Samedi 20 juillet 2019
@Didier Lebars "A ma connaissance Produit en Bretagne est la plus grande réussite, pour eux de facto une Bretagne réunie."

Mais combien d'entreprises et de % en terme de CA pour les entreprises du 44 au sein de Produit en Bretagne ?? On peut louer leur volonté de fédérer la Bretagne au-delà du cadre administratif, après y voir une réussite sur la capacité à fédérer les entreprises du 44 je ne m'y aventurerai pas, ils nous faudrait des chiffres à comparer avec le PIB de B4 et du 44.
Attention d'ailleurs avec les approximations ou traficotages/artifices de chiffres.


Emilie Le Berre
Samedi 20 juillet 2019
Ce qui me dérange le plus est qu'il y a des gens capable de mettre un prix sur la Bretagne. Belle époque où tout doit être marchandisé.

Écrire un commentaire :

Combien font 0 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.