Yann Talbot reçoit le Collier de l'Hermine

Dépêche publié le 13/08/18 9:14 dans Cultures par Philippe Argouarch pour ABP
La soeur de Yann Talbot reçoit le collier de l'Hermine en son nom.

Selon la biographie établie par l'Institut Culturel - Skol Uhel ar Vro, il a appris le breton et a milité toute sa vie pour sa langue et son pays. Originaire de Lannion, il est ordonné prêtre en 1974. Il a longtemps enseigné l’histoire-géo et le breton au lycée Notre-Dame de Campostal à Rostrenen. Il animait des camps de jeunes dans les pays celtiques et mettait toujours le breton à l’honneur.

Sa connaissance des langues était pour lui une forme d’ouverture au monde et il pouvait prêcher en gallois ainsi qu’en allemand. Écrivain, il laisse des poèmes, des nouvelles, des traductions comme An treuzstummadur en particulier chez Al Liamm, Al Lanv, Imbourc’h, des homélies, rendant hommage par exemple à la poétesse Anjela Duval ou Pêr Bourdellez, des émissions de radio en breton sur les saints bretons (sur radio Clarté). Il a fondé Breuriezh Sant Erwan, le bulletin Kannadig Beleien Breizh, il a été président de Kuzul ar brezhoneg, il était toujours membre du bureau de la branche bretonne du Congrès Celtique International.

Ici en Bretagne, l’église nous appelle à lutter pour donner leurs droits à tous les peuples de la terre, à agir pour que soient libérés tous les hommes qui subissent un joug quelconque, à travailler pour que soient maintenus propres et sans souillure nos terres, nos mers, notre environnement, à créer des choses nouvelles et belles dans nos langues et nos cultures __Yann Talbot

Samedi à Lorient, sa soeur a reçu le collier à titre posthume. Yann Talbot est décédé le 13 mai 2018. ■


Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 0 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.